L’avènement des sites et applications de rencontres

Le début des années 2000 a vu l’essor fulgurant des sites et applications de rencontres en ligne. Des mastodontes comme Meetic ou AdopteUnMec sont devenus en quelques années des noms familiers auprès des célibataires, séduits par la facilité et la rapidité de ces nouveaux modes de rencontres. Là où il fallait autrefois passer par des petites annonces dans la presse, compter sur le hasard d’une rencontre dans un bar ou faire appel à une agence matrimoniale, Internet a simplifié le processus. En quelques clics et selon vos préférences, vous pouvez désormais entrer en contact avec une multitude de profils correspondant à vos critères.

Cet essor s’explique par plusieurs facteurs :

L’individualisation de la société

La société contemporaine est de plus en plus individualiste. On se marie et on a des enfants plus tard, les familles monoparentales ou recomposées sont devenues monnaie courante. Dans ce contexte, les célibataires endossent un statut moins stigmatisé et trouvent sur Internet un espace de choix pour chercher l’âme sœur.

La démocratisation d’Internet et du smartphone

L’équipement numérique s’est imposé dans nos vies. En 2024, 90% des Français disposent d’un smartphone et 76% d’entre eux l’utilisent pour naviguer sur Internet. Ces outils omniprésents dans notre quotidien offrent un terrain idéal au développement des sites et applications de rencontre.

La recherche de relations éphémères

Si certains recherchent le grand amour, d’autres sont simplement à la recherche de plans culs et de relations sans lendemain. Les applications comme Tinder surfent justement sur cette tendance en mettant l’accent sur la rapidité et la facilité de trouver un ou une partenaire sexuel(le). Le sexe 2.0 est devenu un marché à part entière.

Les dangers des rencontres en ligne

Derrière la facilité de trouver l’âme sœur ou un plan cul en quelques swipes se cachent cependant certains écueils qu’il convient de garder à l’esprit avant de se lancer tête baissée dans l’aventure.

Les arnaques sentimentales

Elles concernent principalement les sites de rencontre qui sont gratuits. Le principe ? Le scammer entre en contact avec sa victime, gagne sa confiance en lui envoyant par exemple de fausses photos et en communiquant régulièrement avec elle. Puis, une fois que des sentiments sont nés entre les deux protagonistes, l’arnaqueur demande de l’argent à sa proie pour régler de soi-disant problèmes familiaux ou de santé. Ces manigances peuvent coûter très cher, certains ayant perdu plusieurs dizaines de milliers d’euros.

Le vol de données personnelles

De nombreux sites de rencontres peu scrupuleux monnayent les données personnelles de leurs utilisateurs à des sociétés tierces à des fins commerciales ou publicitaires sans leur consentement. Email, numéro de téléphone, infos bancaires… Toutes ces données sensibles peuvent tomber entre de mauvaises mains et entraîner du vol d’identité ou des spams en tout genre.

Le chantage à la sextape

Certains adeptes des rencontres coquines sur Internet ont eu la mauvaise surprise de voir leurs ébats sexuels filmés à leur insu puis utilisés pour les faire chanter. Si la victime refuse de payer, la vidéo compromettante est envoyée à tous ses contacts Facebook ou postée sur des sites porno.

Le revenge porn

Plus répandu encore, le revenge porn – ou vengeance pornographique – désigne la publication par un ex-partenaire de photos ou vidéos intimes et sans le consentement de la personne concernée. Conséquences : humiliation, dépression, perte d’emploi…Ces actes malveillants peuvent briser des vies.

Comment rencontrer en toute sécurité ?

Heureusement, il est possible de profiter des avantages indéniables des sites et applis de rencontre tout en se prémunissant contre ces dérives, à condition de respecter quelques principes élémentaires.

1. Ne pas communiquer ses informations personnelles

Évitez dans un premier temps de dévoiler votre identité, votre adresse ou vos coordonnées bancaires et téléphoniques, même par mensagem privé. Mieux vaut d’abord apprendre à connaître la personne en discutant via le chat de l’application avant d’aller plus loin.

2. Se méfier des profils trop parfaits

Méfiance quand votre match a une plastique de mannequin et prétend gagner 15 000 euros par mois : il y a de fortes chances pour que ce soit un faux profil destiné à vous manipuler. La perfidie n’a pas de limite sur Internet ! Privilégiez les personnes dont le profil paraît authentique et sincère.

3. Faire une recherche d’image inversée

En cliquant droit sur la photo de profil de la personne et en sélectionnant « rechercher l’image sur Google », vous pouvez vérifier si celle-ci apparaît sur d’autres profils ou sites web. Un bon moyen de démasquer les arnaqueurs qui usent de fausses images.

4. Se rencontrer rapidement en public

Une fois un minimum de feeling établi en ligne, il est préférable de se voir en personne pour vérifier que la chimie opère également dans la vraie vie et s’assurer que la photo correspond bien à la personne. Choisissez un lieu public securisé pour ce premier rendez-vous.

5. Faire attention aux demandes d’argent

Méfiez-vous si votre match commence à vous réclamer de l’argent pour quelque raison que ce soit, même avec des justifications apparemment valables. C’est le signe claire d’une tentative d’escroquerie.

6. Maîtriser ses données personnelles

Pensez à paramétrer correctement les options de confidentialité de votre profil. Ne communiquez votre adresse, email et numéro de téléphone qu’aux personnes dignes de confiance. Évitez aussi de linker vos différents comptes en ligne (Facebook, Instagram…) à votre profil de rencontre.

7. Chiffrer ses conversations

Sur des applis comme Telegram ou WhatsApp, activez le chiffrement de bout-en-bout pour que vos conversations soient sécurisées et que personne d’autre que vos interlocuteurs ne puisse les lire, pas même les administrateurs de l’application.

8. Ne pas céder au chantage

Si malheureusement des photos ou vidéos compromettantes de vous fuitent sur Internet, ne cédez pas au chantage en payant la somme demandée. Contactez immédiatement la plateforme pour faire retirer le contenu et portez plainte auprès de la police. De nombreuses associations comme e-Enfance peuvent également vous accompagner dans ces moments difficiles.

Zoom sur le phénomène Coco

Après ce tour d’horizon des risques et des bonnes pratiques liés aux sites de rencontres, intéressons-nous à un phénomène bien français : le tchat Coco. Créé en 2003 sous l’impulsion de jeunes internautes du forum JeuxVideo.com, le site Coco.gg (anciennement Coco.fr) est rapidement devenu un des tchats les plus fréquentés de l’hexagone. Basé sur le principe d’un chat ouvert à tous sans inscription préalable, il doit sa popularité à sa grande facilité d’utilisation.

Une communauté principalement jeune et masculine

La tranche d’âge la plus représentée parmi les utilisateurs de Coco varie entre 25 et 34 ans. On y trouve également de nombreux adolescents de 18 à 24 ans. Quant à la gent féminine, elle est ultra-minoritaire sur ce chat réputé pour ses ambiances débridées et son caractère machiste assumé. Résultat : de nombreuses utilisatrices se plaignent de subir un véritable harcèlement de la part d’internautes obsédés, cherchant avant tout à obtenir des faveurs sexuelles.

Une modération défaillante

Autre point noir de cette plateforme : l’absence quasi-totale de modération. La nudité et le contenu pornographique y sont monnaie courante, de même que les propositions indécentes et les insultes en tout genre. Coco est ainsi devenu un repère de prédilection pour les dealers, les escrocs et les prédateurs sexuels de tout poil, qui peuvent sévir en toute impunité sous couvert d’anonymat.

Des risques accrus pour les mineurs

Malgré l’obligation théorique d’avoir 18 ans pour chatter, le site ne procède à aucune vérification d’âge lors de l’inscription. Conséquence : de nombreux adolescents fréquentent assidûment Coco et se retrouvent exposés à tous types de sollicitations dangereuses de la part d’adultes malintentionnés.

De multiples dérives

Au fil des années, les affaires sordides impliquant le tchat Coco se sont accumulées dans les faits divers : guet-apens suite à des rendez-vous fixés sur le chat, prostitution, diffusion de vidéos adultes, tentatives de blackmail suite à l’enregistrement de vidéos intimes… Autant de tragédies qui ont défrayé la chronique et terni encore davantage l’image de ce site controversé.

Vers la fermeture définitive de Coco?

Suite au tollé provoqué par ces innombrables dérapages, de plus en plus de voix s’élèvent désormais pour réclamer l’interdiction pure et simple de Coco. Une pétition en ligne demandant la fermeture du « site malsain » a même déjà récolté plus de 19 000 signatures à l’heure où nous écrivons ces lignes. Affaire à suivre donc…

Conclusion

Pour conclure, les sites et applications de rencontres ont certes révolutionné les codes traditionnels du dating et offrent de nouvelles perspectives pour trouver l’amour ou le sexe. Mais derrière chaque profil se cache un être humain avec son lot d’imperfections et de névroses. La vigilance reste donc de mise pour éviter les mauvaises surprises ! Quant à Coco, ce chat ouvert à tous les excès crystallise tous les dangers d’un Internet mal régulé. Espérons que les pouvoirs publics finiront par prendre leurs responsabilités pour mettre un terme à ce Far West numérique.

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *