Allumer la lumière d’une simple pression sur un interrupteur est un geste que nous faisons machinalement et quotidiennement. Pourtant, savons-nous réellement comment ces interrupteurs fonctionnent et comment les brancher correctement ?

Que vous souhaitiez installer un nouvel interrupteur, remplacer un modèle défectueux ou faire évoluer votre installation électrique, ce guide complet vous permettra de tout connaître sur le branchement des interrupteurs. Nous verrons les différents types d’interrupteurs existants, leurs spécificités, les règles de sécurité à respecter ainsi que les étapes de branchement pas à pas.

1. Comprendre le fonctionnement d’un interrupteur

Avant de se lancer dans le branchement d’un interrupteur, il est important de bien comprendre son fonctionnement et son rôle dans une installation électrique.

Le rôle de l’interrupteur

Un interrupteur est un dispositif électrique qui permet de couper ou de rétablir le passage du courant dans un circuit électrique. Son rôle est donc :

  • D’ouvrir ou de fermer un circuit électrique
  • De commander l’alimentation électrique d’un point lumineux (lampe, plafonnier, spot, etc) ou d’un appareil électrique (chauffage, prise de courant, etc)

Comment fonctionne un interrupteur ?

Techniquement, un interrupteur est constitué de contacts électriques qui s’ouvrent ou se ferment sous l’action mécanique d’un bouton-poussoir ou d’un levier :

  • A l’état ouvert, les contacts sont séparés : le courant ne passe plus dans le circuit, l’appareil commandé est éteint
  • A l’état fermé, les contacts sont joints : le courant passe et alimente l’appareil, qui s’allume

La plupart des interrupteurs domestiques sont des interrupteurs unipolaires qui commandent un seul circuit électrique. Il existe aussi des modèles multipolaires pour commander plusieurs circuits indépendants.

Où installer un interrupteur ?

On peut installer un interrupteur n’importe où dans la maison, à condition de prévoir un câblage adapté :

  • En général à côté des portes d’entrée des pièces
  • Plus rarement au milieu d’un mur ou au plafond (pour les pièces de grande hauteur)

L’idéal est de pouvoir commander l’éclairage sans se déplacer, dès l’entrée dans chaque pièce. La hauteur standard de pose est de 1,30m mais elle peut varier selon les besoins.

2. Différents types d’interrupteurs

Il existe une grande variété d’interrupteurs, avec des fonctionnements et des utilisations bien spécifiques. Passons en revue les modèles les plus répandus :

Interrupteur simple allumage

C’est l’interrupteur de base, qui permet d’allumer ou d’éteindre la lumière en un seul endroit. Il est doté d’un seul bouton et commande un seul point lumineux.

Interrupteur va-et-vient

Egalement appelé interrupteur double allumage, il permet de commander l’éclairage depuis 2 endroits différents. Pratique dans les longs couloirs, les escaliers et pour croiser la lumière entre deux pièces.

Interrupteur double

Interrupteur avec 2 boutons sur un même support, pour commander 2 circuits électriques indépendants depuis le même endroit – par exemple la lumière du séjour et celle de la salle à manger.

Interrupteur détecteur de présence

Il déclenche automatiquement l’éclairage quand il détecte un mouvement et l’éteint au bout d’un certain temps d’inactivité. Utile dans les parties communes, les greniers et garages.

Interrupteur crépusculaire

Appelé aussi interrupteur d’extérieur, il s’allume automatiquement à la tombée de la nuit et s’éteint à l’aube : pratique pour les éclairages extérieurs, jardins, allées et terrasses.

Commande d’éclairage par bouton poussoir ou télérupteur

Ce type d’interrupteur fonctionne momentanément : la lumière s’allume en appuyant sur le bouton et s’éteint en relâchant. On l’installe surtout pour commander les éclairages de cage d’escaliers.

Interrupteur programmateur ou horloge

Il permet de programmer des allumages et des extinctions de l’éclairage à heure fixe, par exemple pour simuler une présence quand on n’est pas chez soi. Certains modèles sont dotés d’un capteur d’ensoleillement pour ne pas s’enclencher inutilement les jours de grand soleil.

Variateur ou gradateur de lumière

Associé à des ampoules et des luminaires compatibles, il permet de faire varier progressivement la luminosité, d’éclairer un minimum tout en créant une ambiance tamisée.

Interrupteurs pour volets roulants et portails électriques

Il en existe des modèles spécifiques qui permettent d’actionner facilement les mécanismes d’ouverture des volets, portes de garage et portails depuis l’intérieur. On peut les associer à des commandes radio ou connectées pour plus de simplicité.

3. Règles de sécurité pour le branchement

Avant toute manipulation d’une installation électrique, quelques règles élémentaires de sécurité sont à respecter scrupuleusement :

  • Couper le courant au disjoncteur général : ceci coupe l’alimentation électrique de tout le logement et sécurise votre intervention.
  • Vérifier l’absence de tension dans le circuit avec un testeur, avant de toucher à quoi que ce soit.
  • Travailler hors tension : n’intervenez que lorsque l’absence de courant est garantie et avérée, pour éviter tout risque d’électrisation.
  • Utiliser des outils isolés (pinces, tournevis, cutters…) spécialement conçus pour les travaux électriques, pour ne pas risquer de court-circuit en cas de contact avec les fils.
  • Ne jamais intervenir sur une installation électrique par temps de pluie ou dans un local humide : l’eau augmente drastiquement les risques d’électrocution.
  • Si besoin, faire appel à un électricien professionnel pour tout travail complexe ou toute installation importante.

4. Étapes pour brancher un interrupteur

Une fois les principes de base et consignes de sécurité bien intégrés, place à la pratique ! Voici les étapes à suivre pas à pas pour réaliser le branchement d’un interrupteur en toute sécurité.

Étape 1 – Préparer le matériel nécessaire

Pour débuter votre installation, vous aurez besoin du matériel suivant :

  • Un interrupteur adapté à votre installation
  • Une boîte d’encastrement pour le loger
  • Des câbles et fils électriques en quantité suffisante
  • Une pince multifonction ou à dénuder pour préparer les fils
  • Un tournevis plat et cruciforme isolés
  • Un mètre ruban, marqueur ou crayon à papier
  • Eventuellement une perceuse et des chevilles, si vous devez fixer une boîte d’encastrement sur un mur porteur

Pensez à vérifier le calibre des câbles : 1,5mm2 pour l’éclairage classique avec ampoules à filament et 2,5mm2 pour les circuits de puissance desservant des lampes halogènes, LED ou à économie d’énergie.

Étape 2 – Couper le courant et vérifier l’absence de tension

Avant toute chose : neutralisez les risques ! Coupez le courant au disjoncteur général et contrôlez au moyen d’un testeur ou d’une lampe témoin que toute l’installation est bien hors tension.

Étape 3 – Repérer l’emplacement et installer la boîte d’encastrement

Déterminez l’endroit où vous souhaitez installer l’interrupteur : de préférence à côté des portes, à une hauteur standard de 1,30m. Si ce n’est pas déjà fait, installez une boîte d’encastrement adaptée au type d’interrupteur choisi.

  • Pour un interrupteur simple, une boîte d’encastrement 1 poste suffit.
  • Pour un interrupteur double ou va-et-vient, il vous faut une boîte 2 postes.

Respectez bien les hauteurs de pose réglementaires :

  • 1,30 m entre le sol et l’interrupteur pour les pièces de vie
  • 1,10 m pour les locaux techniques
  • 0,90m à 1m pour les extérieurs

Étape 4 – Raccorder les fils électriques à l’interrupteur

Identifiez bien chaque fil et respectez le code couleur de votre installation électrique :

  • Fil de phase : rouge ou noir
  • Fil de retour : marron, jaune, orange, violet…
  • Fil neutre : bleu ou gris
  • Fil de terre : vert/jaune

Connectez soigneusement les fils aux bornes de raccordement de votre interrupteur à l’aide de vos outils isolés. Respectez bien le schéma de branchement propre à chaque modèle (simple allumage, va-et-vient, etc).

Étape 5 – Mettre en place l’interrupteur et la plaque de finition

Installez votre interrupteur dans la boîte d’encastrement et fixez-le solidement. Positionnez ensuite la plaque de finition du modèle de votre choix par simple emboîtement ou fixation à vis.

Étape 6 – Remettre le courant et tester

Le branchement est terminé ! Vous pouvez remettre le courant au disjoncteur général et procéder immédiatement à un test de fonctionnement. Manipulez plusieurs fois votre interrupteur pour vérifier qu’il commande bien votre éclairage.

Félicitations, vous venez d’installer un interrupteur dans les règles de l’art !

5. Spécificités de branchement des différents modèles

Au-delà du schéma de base, il existe quelques spécificités de raccordement selon le type d’interrupteur. Voici les points clés :

Interrupteur va-et-vient

Le fonctionnement en va-et-vient est assuré par des fils navettes qui relient entre eux les deux interrupteurs :

  • Fil de phase sur la borne L du premier interrupteur
  • Fil neutre vers le luminaire à commander
  • Fil de retour sur la borne L du second interrupteur
  • Fils navettes entre les bornes 1 et 2 de chaque interrupteur va-et-vient

Interrupteur double

L’interrupteur double doit commander 2 circuits d’éclairages indépendants :

  • Fil de phase commun sur la borne L du premier interrupteur
  • Deuxième fil de phase entre les bornes L de chaque interrupteur
  • Fil de retour vers chaque éclairage à commander sur les autres bornes

Commande de volets roulants ou portail électrique

Ce type de commande s’installe en complément d’un interrupteur pour contrôler l’ouverture/fermeture du volet ou portail :

  • Relier les fils de commande aux bornes correspondant au mécanisme à piloter
  • Respecter les polarités + et – pour le sens de rotation du moteur

Détecteur de mouvement ou de présence

L’installation impose le positionnement soigné du détecteur dans la pièce :

  • Orienter correctement le champ de détection du capteur
  • Régler le temps d’allumage maintenu et la sensibilité
  • Relier le fil de commande de l’éclairage à la borne correspondante

Vous pourriez également aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *